Comment utiliser un sérum à la vitamine C comme un pro!

Les vertus éclaircissantes et anti âge de la vitamine C ont été largement démontrées par les études scientifiques. Et je pense que ceux qui ont testés des sérums a la vitamine C pure on pu constater des résultats probants quand ils ont su supporter ses effets irritants. Cependant quelques membres de la communauté m’ont demandé pourquoi l’application d’un sérum à la vitamine C les faisait bronzer ou plus précisément changeait la couleur de leur peau comme si il avait appliqué un mauvais auto bronzant. Et après enquête j’ai compris quel était le mécanique Et j’ai mené mon enquête! Ce phénomène est lié à l’oxydation de votre sérum ! Et je vais vous révéler comment éviter ce désagrément ? Pour utiliser la vitamine C comme un pro!

Les meilleurs sérums à la vitamine C

Pour rappel, cette molécule est surement l’un des plus performante pour atténuer les taches brunes et les signes de l’âge liés au photovieillissement. Elle booste la production de collagène et d’élastine. Elle réduit et prévient le relâchement cutané tout en luttant contre le stress oxydatif. En revanche, certains membres de la communauté ont constaté, après son application, une peau légèrement brunie comme si il avait utilisé un autobronzant mal étalé.

Alors pourquoi votre sérum à la vitamine C pure peut tacher votre peau ?


Certains le savent déjà, la vitamine C pure, s’oxyde très facilement. Ce phénomène est activé par l’exposition à la lumière ou à l’oxygène. Pour stabiliser cet acide ascorbique, les industriels intègrent des antioxydants, proposent des flacons opaques, hermétiques et des formules à pH acide, parfois ils intègrent de l’alcool dénaturé pour facilité son absorption cutané mais cela se fait au prix d’une augmentation des irritations cutanés.

Mais voilà, une fois sur votre peau l’acide ascorbique est de nouveau exposé au rayonnement lumineux et à l’air ambiant. Elle peut donc se dénaturer rapidement et le cercle vicieux s’installe sur votre visage. En effet, une fois oxydée la vitamine C engendre des réactions chimiques en cascade qui peuvent conduire à la formation de taches à la surface de notre épiderme. Sans vouloir faire trop de chimie, ce tableau est issue d’un article publié en 2011 intitulé Vitamin C Degradation Products nous explique comment est dégradé la vitamine C.
Ne vous inquiétez pas, je vais tâcher d’être bref. L’acide ascorbique oxydé est dégradé en acide déhydroascorbique puis en 2,3 diketogulonic acid qui se transforme lui-même en érythrulose.
L’érythrulose cela ne vous rappelle rien? C’est un ingrédient que l’on retrouve dans les produits auto bronzant, souvent associé au DHA. comme dans ce sérum de Typology. Au contact de la peau l’érythrulose réagit avec les acides aminés présents au niveau de la couche cornée pour former des pigments, les mélanoïdines. Ces substances s’imprègnent et s’accumulent dans les cellules mortes de notre épiderme pour le colorer. Elles resteront accrochées jusqu’à leur desquamation naturelle. D’où l’apparition de zones orangées ou brunes sur notre visage.
Alors, doit-on dire adieu au sérum à la vitamine C ? Surtout pas ! Cette molécule fait partie des indispensables de votre routine anti-âge et anti-tache. Il suffit de respecter quelques recommandations, faciles à mettre en place et de savoir reconnaître visuellement la couleur de l’acide ascorbique oxydé pour ne pas l’appliquer. 


Et voici mes 6 conseils pour utiliser la vitamine C comme un pro!

1: Toujours appliquer une crème solaire

Conseil numéro 1, quand vous utilisez un sérum à la vitamine C pure il faut toujours terminer votre routine de soin par une crème solaire le matin ou une crème hydratante le soir. Car cela va empêcher le contact de la vitamine C avec l’air et votre crème solaire va protéger votre peau et votre vitamine C des rayons UV. Je pense aussi qu’il faut attendre que votre vitamine C soit parfaitement absorbé avant de mettre un autre soin par dessus. L’objectif est d’éviter le contact avec l’oxygène de l’air ambiant et la lumière afin d’empêcher les réactions d’oxydations. Par contre une fois absorbé par votre peau la vitamine C est un formidable anti oxydant.

2: Appliquer votre vitamine C au début de votre routine de soin

Conseil numéro 2, je vous recommande d’appliquer la vitamine C au tout début de votre routine de soin, juste après le nettoyage pour améliorer son absorption. Vous pouvez ensuite utiliser une lotion, un sérum ou une crème. En effet, vous devez toujours commencer par les textures les plus légères et aqueuses. Les sérums huileux et les crèmes viennent en dernière étape.
Un autre paramètre fondamental à la bonne pénétration de l’acide ascorbique pur est son pH. Cette étude qui avait été réalisé par le docteur Pinnel a démontré que le PH devait être inférieur a 3,5 pour avoir une pénétration optimale de la vitamine C mais aussi pour mieux la stabiliser. Après il y a de nombreux autres facteurs qui rentre en compte comme la présence d’alcool qui permet une meilleure pénétration de la vitamine C dans la peau ou la présence d’autres anti oxydants pour stabiliser la vitamine C ce qui m’amène au conseil numéro 3.

3: Choisir un sérum à la vitamine C qui contient vitamine E + acide férulique.

Je vous recommande de choisir des produits à la vitamine C contenant d’autres antioxydants. Une des meilleures combinaison possible est : vitamine C + vitamine E + acide férulique. 
En effet, l’acide ascorbique seul permet une photoprotection des tissus, mais son activité antioxydante est multipliée lorsqu’elle travaille en synergie avec la vitamine E qui est aussi un puissant antioxydant. Ensemble, elles limitent les altérations quotidiennes liées à l’exposition solaire en préservant l’intérieur même de vos cellules mais vous devez l’associer a une crème solaire pour que cela soit réellement efficace.

Parmi les recommandations de produits on a le Paula’s Choice C15 super Booster qui contient 15% de vitamine C pure et la fameuse association acide férulic et vitamine E et son PH est de 30, son tarif 59 euros les 20 ml. On a aussi le C Firma de Drunk Elephant qui contient aussi 15% de vitamine C pure, 1 % de vitamine E et 0,5 % d’acide férulique, avec ce sérum on associe nous meme la poudre de vitamine C et le sérum, le tarif est 75 euros les 26 ml. La plus abordable c’est bien sur celle de Geek and gorgeous a 12,50 les 30 ml on ne peut pas faire mieux coté tarif et on retrouve les classique 15% de vitamine C pure avec de l’acide ferrique et de la vitamine E et son PH varie de 3,2 a 3,4. CE Ferulic est aussi très bien formulé mais son prix est de 165 euros. Celle de vichy est pas mal mais contient beaucoup d’alcool qui peut améliorer la pénétration de la vitamine C mais cela va surtout irriter les peaux les plus sensibles.
Une autre solution qui règle le problème de stabilité c’est d’acheter de la vitamine C en poudre, The Ordinary en vend une pas très chère mais vous pouvez utiliser aussi celle de Garancia qui contient 10% de vitamine C pure des extraits de plantes et du collagène fragmenté de type1 issue de la bio technologie. Je trouve cette association pertinente car la vitamine C est une vitamine indispensable a notre corps pour produire du collagène et quoi de plus naturel que de l’associer a un élément constitutif de collagène.

La question, c’est avec quoi on mélange ses poudres? Garancia a un sérum dédié qui est pas mal mais qui n’a pas de PH acide donc la pénétration de la vitamine C ne sera pas optimale. Si vous utilisez leur sérum, vous aurez l’action sur les taches et l’éclat du visage mais pas l’action réellement anti âge. Si vous souhaitez une action profonde de la vitamine C au niveau du derme et une action anti oxydante il faudra mélanger ses poudres avec un produit acide. L’idéal c’est d’utiliser vos exfoliants comme le BHA de Paula’s choice ou la solution acide glycolique de The Ordinary ou un exfoliants de geek and gorgeous.
Concernant les sérums à la vitamine C pure avec du silicone comme celle de L’Oréal et de Laroche-Posay, je suis pas vraiment convaincu. D’abord leur PH n’est pas assez acide mais ils essaient de compenser avec de l’alcool et il faut les appliquer en début de routine pourqu’elles soient un minimum efficaces et ce qui m’embête c’est que le silicone présent dans ces sérums a un léger coté occlusif de 20 à 30%. En soit le silicone ne me dérange pas dans une crème car on la met en fin de routine mais en début je pense que cela peut gêner l’absorption des soins suivants.

Conseil numéro 4, acheter votre soin à l’acide ascorbique pur dans un contenant opaque et hermétique.

L’idéal c’est aussi de conservez votre sérum au frais. Après si vous vous demandez comment reconnaître si votre sérum à la vitamine C c’est oxydé ? C’est simple, si votre produit prend une coloration jaune orangée, c’est le signe que vous pouvez malheureusement le jeter à la poubelle.

Conseil numéro 5, certains actifs ne font pas bon ménage avec la vitamine C pure.

Pour le rétinol, il faut faire attention car il s’agit aussi d’un actif irritant et on ne commence pas les deux actifs en meme temps. Je préconise de d’abord commencer par le rétinol puis une fois qu’on le tolère bien, d’introduire lentement la vitamine C.
Après on évite aussi d’utiliser les peptides de cuivre en même temps que la vitamine C.

S’il est déjà trop tard et que votre visage est déjà victime de ses fameuses taches, pas de panique ! Stoppez et jetez votre produit à la vitamine C oxydé et patientez 28 jours. C’est la durée du cycle du renouvellement cellulaire. La desquamation naturelle des cornéocytes colorés laissera place aux tissus sains. Vous pouvez aussi appliquer un exfoliant, pour accélérer la desquamation et évacuer vos cellules ponctuées de composés bruns plus rapidement. 

Maintenant, c’est le moment de vous dire que la vitamine C pure c’est pas pour tout le monde, si vous avez la peau sensible ou sensibilité si vous avez des rougeurs je vous conseille d’utiliser un dérivé de vitamine. S’ils n’ont pas la même efficacité que la vitamine C pure mais ils présentent néanmoins plusieurs atouts. Très stables, le risque d’oxydation est impossible.
Les dérivés peuvent-être hydrosolubles ou liposolubles, il est donc plus facile de trouver votre produit idéal en fonction de votre type de peau.
Ces molécules se mélangent à tous les autres actifs notamment le rétinol.

Voici quelques soins que je vous recommande.


L’ascorbyle tetraisopalmitate sont lipophiles : c’est-à-dire qu’ils possèdent une affinité avec l’huile. Vous les retrouverez dans des textures plutôt riches, huileuses destinées aux peaux normales à sèches comme la solution d’ascorbyl tetraisopalmitate 20 % in vitamine F de The Ordinary. Un produit qui contient ce dérivé mais qui a une texture que j’apprécie, c’est la vitamine C de Théramid. Il ne s’agit pas de vitamine C pure mais bien de l’association de plusieurs dérivés de vitamine C et il ne s’agit pas d’un sérum huileux donc tous les types de peau peuvent l’utiliser.
Pour les peaux normales, mixtes et grasses, les dérivés hydrophiles qui aime l’eau seront à privilégier. Typology Sérum éclat vitamine C 11 % diffuse le sodium ascorbyle palmitate, dans une formule aqueuse et gélifiée, pour atténuer les zones hyperpigmentées et prévenir les altérations liées au photovieillissement. Il contient aussi des extraits d’écorce d’abre a soie aux vertus anti oxydante et de l’evodia Rutaecarpa Fruit Extrac qui aurait des vertus anti-inflammatoire. A l’utilisation la texture est très agréable. The Ordinary propose aussi l’ascorbyl glucoside solution 12 %.
   

Ce qu’il faut retenir :


1.N’utilisez jamais un soin à la vitamine C oxydée, sous peine d’obtenir un effet autobronzant de piètre qualité
2.Toujours appliquer une crème solaire ou une crème hydratante a la fin d’une routine ou l’on a utiliser de la vitamine C pure.

  1. Privilégiez les conditionnements opaques, hermétiques, les formules à pH acides et appliquez votre vitamine dans les premières étapes de votre routine.
  2. Je pense qu’il est préférable d’acheter les vitamine C sur internet en livraison pour éviter que ces sérums soient stocké dans les entrepôts trop longtemps.