La nouvelle réglementation du rétinol en Europe : Quels solutions ?

rétinol interdit
rétinol interdit ?

Le rétinol est un ingrédient très prisé pour son action préventive et curative sur de nombreux problèmes de peau. La décision récente de la Commission européenne de réguler sa commercialisation affectera certains produits cultes du marché cosmétique à partir de 2026.

Les bienfaits du rétinol pour notre peau

Le rétinol est utilisé dans de nombreux produits cosmétiques pour ses effets sur la santé et l’apparence de la peau. Il est notamment reconnu pour :

  • Lutter contre les rides et ridules
  • Réduire l’acné
  • Améliorer l’éclat et la fermeté de la peau

Cet actif agit à la fois en surface (épiderme) et en profondeur (derme), ce qui lui confère une grande efficacité pour combattre les signes de vieillissement cutané.

Le nouveau visage de la régulation du rétinol en Europe

Malgré ces nombreuses qualités, la Commission européenne a décidé de contrôler davantage la mise sur le marché des produits contenant du rétinol. Ainsi, dès la fin de l’année 2023, une nouvelle loi entrera en vigueur imposant des restrictions quant à la concentration de rétinol présente dans les produits. À partir de 2026, les cosmétiques affichant une concentration supérieure à 0.3% de rétinol seront interdits à la vente sans ordonnance en Europe.

La solution pour les personnes qui souhaitent garder des produits puissants

Bizarrement, le rétinal n’est pas régulé par ces nouveaux textes de loi. Une des solutions consiste donc à utiliser des produits qui contiennent à la fois du rétinol et du rétinal.

Celui de Théramid contient 5 % de rétinoïde granactive, 0,3 % de rétinol et 0,1 % de rétinal encapsulé et il est relativement puissant. Et celui de Colibri contient au total 0,3 % de rétinal et rétinol (Il ne dépasse pas les 0,3% mais ils pourraient créer une formule plus puissante)

Pour ma part ce changement, ne m’affectera pas car je dépasse rarement la concentration de 0,3% en rétinol dans les produits que j’utilise sauf quand je teste des produits! Ce qui arrive souvent!

Quelles conséquences pour les marques phares et produits populaires ?

Cela signifie que certains produits très appréciés du grand public, tels que le sérum The Ordinary ou le sérum Paula’s Choice, devront se conformer à ces nouvelles régulations s’ils veulent continuer d’être commercialisés en Europe. Cependant, ils ne disparaîtront pas des rayons du jour au lendemain et auront le temps de s’adapter à cette nouvelle législation.

Une opportunité pour l’innovation dans le secteur cosmétique ?

Néanmoins, ce resserrement des normes pourrait également offrir une chance aux fabricants de développer de nouveaux produits adaptés aux besoins des consommateurs tout en respectant les restrictions gouvernementales. Il est possible que les prochaines années soient marquées par des innovations aussi bien sur les formulations des produits déjà existants que sur la création de nouveaux actifs aux propriétés similaires sans les inconvénients associés au rétinol.

Les raisons de cette régulation : un danger réel pour la santé ?

En réalité, le Comité scientifique de l’UE souhaite limiter l’exposition excessive à la vitamine A, qui peut parfois causer des problèmes cutanés ou même fragiliser les os à hautes doses.

Il est important de préciser que la quantité de vitamine A présente dans les produits cosmétiques est généralement inférieure à celle contenue dans notre alimentation. Néanmoins, cela peut augmenter la dose globale d’exposition, ce qui représente un risque potentiel pour les consommateurs les plus exposés à cette vitamine.

Que peut-on attendre de cette régulation dans les prochaines années ?

L’annonce de cette régulation change la donne pour les marques et les consommateurs, qui devront s’adapter à ces nouvelles conditions de marché. Malheureusement, cela pourrait également signifier la fin de certains produits phares dont nous avons l’habitude.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *