Mon avis sur les Marques cosmétiques

Paula’s Choice

The Ordinary

Typology

Gallinée

Niod

Drunk Elephant

La Roche-Posay

Uriage

Bioderma

Svr

Vichy

Caudalie

Clarins

Avène

Yves Rocher

Séphora

Nocibé

L’objectif est de donner un avis éclairé et complet sur toutes les marques cosmétiques à terme. Cela prend du temps donc ne vous étonnez pas si il n’y a que très peu de marques cosmétiques pour le moment.

Des nettoyants et hydratants en passant par les sérums et les exfoliants, les produits de soins de la peau ne manquent pas sur le marché. Mais vu le nombre de marques cosmétiques disponibles, sans parler des différents ingrédients, il peut être difficile de savoir quelle est la meilleure option pour votre peau.

Que vous ayez une peau à tendance acnéique, mixte ou d’apparence mature, il est important de vous en tenir aux produits les plus adaptés à vos besoins. Découvrez dans cet article tout ce dont il faut savoir sur les différents types de marques cosmétiques ainsi que leur législation.

Les différents types de marques cosmétiques pour visage

Lorsque l’on se lance dans la beauté, on est confronté à une énigme : où acheter ses produits de beauté ? D’un côté, les produits cosmétiques au supermarché sont peu coûteux, accessibles et plutôt appréciés. D’autre part, les produits haut de gamme vendus dans les parapharmacies ont des revendications élevées, des emballages luxueux et une foule d’influenceurs et de fans qui les soutiennent. On se demande alors si tout cela n’est qu’un vaste stratagème marketing ou s’il y a vraiment une différence entre les produits bon marché et ceux qui sont chers.

Les cosmétiques en parapharmacie

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes se tournent vers les produits en parapharmacie. En effet, acheter ses produits de beauté dans ce type d’enseigne présente plusieurs avantages entre autres :

  • une large gamme d’articles de cosmétiques de grande qualité ;
  • des conseils avisés prodigués par un professionnel de santé ;
  • une mise en place d’une véritable traçabilité des produits.

Par ailleurs, les parapharmacies mettent à disposition de sa clientèle des produits plus respectueux de l’environnement, en exemptant les substances toxiques telles que les produits issus de la pétrochimie.

Cependant, en ce qui concerne les prix, ils peuvent varier d’un établissement à un autre. D’autant plus, à part les boutiques physiques, les parapharmacies se développent également en ligne.

Les marques de supermarché

Bien que cela puisse paraître étrange à première vue, les supermarchés sont le premier canal d’achat des produits cosmétiques depuis plus d’une décennie. Pour les femmes qui ont un mode de vie actif et de multiples engagements, acheter leur crème de visage au même endroit que leurs courses leur évite de devoir se rendre dans un autre magasin. Ce qui leur permet de gagner un temps précieux.

En outre, les supermarchés proposent une offre plus élargie avec un prix attractif. Toutefois, par rapport aux autres enseignes, dans les grandes surfaces vous ne bénéficiez pas de conseils, ou bien des testeurs pour la fiabilité d’un produit. Et la recherche d’un produit spécifique (sérum, produit traitant ciblé) peut s’avérer compliquée.

Les cosmétiques de marques « médical »

La différence avec les produits classiques est que les cosmétiques de marque médicale répondent à des spécifications pharmaceutiques, ce qui entraîne également une meilleure qualité. Vous achetez donc des produits qui apportent réellement quelque chose et qui ne se résument pas à des promesses publicitaires vides. En d’autres termes : les crèmes de soin et les sérums anti-âge ont une efficacité prouvée qui est potentiellement plus élevée que celle des produits de soin conventionnels.

Ces types de cosmétiques fonctionnent, car les formules pour leur conception sont destinées spécialement à des fins dermatologiques. Ce ne sont pas n’importe quels ingrédients qui sont rajoutés, mais de véritables principes actifs qui apportent quelque chose à votre peau.

Les bio et les non bio

Nous savons que les soins de la peau biologiques sont essentiels. Cependant, il est parfois difficile d’aider les autres à se rappeler à quel point ils sont essentiels. Nous nous retrouvons dans un débat pour savoir si les soins de la peau biologiques font une différence.

Qu’est-ce qu’un soin de visage bio ?

Les cosmétiques visage bio consistent à utiliser des produits dont les ingrédients sont cultivés sans pesticides, produits chimiques et autres ingrédients désagréables. La plupart des composants sont prononçables lorsque vous lisez les étiquettes, car il est difficile de dériver des produits chimiques de manière biologique.

Souvent, les produits biologiques portent également le label « naturel », car les produits de soins de la peau biologiques proviennent de sous-produits végétaux, minéraux ou animaux.

Les soins de la peau non biologiques ?

Les soins de la peau non biologiques sont également connus sous le nom de soins de la peau conventionnels. Ces produits contiennent souvent des ingrédients artificiels créés en laboratoire plutôt que dérivés de la nature. En général, vous pouvez trouver des produits de soins de la peau non biologiques dans n’importe quel magasin.

Comment identifier les cosmétiques « naturels » ou « biologiques » ?

Si de nombreux cosmétiques prétendent être « naturels » ou « biologiques », tous ne fournissent pas de garanties vérifiables de ces qualités. La vérification des ingrédients (liste INCI) sur l’emballage peut aider les consommateurs à évaluer le degré d’exactitude de ces allégations. Cependant, voici quelques principales différences entre les produits de soins de la peau naturels et bio :

  • les produits de soins naturels contiennent des ingrédients naturels ;
  • les produits de soins biologiques contiennent également des ingrédients naturels, mais ils sont soumis à des normes plus strictes ;
  • le fait d’écrire le terme « naturel » peut être un gadget marketing, vérifiez toujours l’étiquette ;
  • le terme vegan n’est pas toujours synonyme de « naturel » ou « biologique » ;
  • les prix des produits de soins de la peau bio sont plus élevés.

Pourquoi opter pour un soin du corps naturel et bio ?

Les produits de beauté naturels et biologiques influencent et modifient considérablement le panorama des cosmétiques. Si la « beauté » reste le principal terme qui nous vient à l’esprit lorsque nous pensons aux produits cosmétiques, un nombre croissant de consommateurs s’attendent à trouver des qualités « durables », « écologiques » et « éthiques ». Ces types de marques représentent différents intérêts à l’instar :

  • des produits sans danger pour votre corps : les composants de ces soins, comme celles des extraits de plantes et des huiles, contribuent naturellement à protéger, nourrir et hydrater la peau ;
  • une approche plus durable et plus respectueuse de l’environnement : Les produits naturels et biologiques proviennent essentiellement de la culture de plantes et de fleurs, dont les extraits sont utilisés dans la formulation des cosmétiques.

La législation des marques

Si vous voulez vous lancer dans la vente de produits cosmétiques, ces derniers doivent être sûrs, et il faut savoir qu’il existe des exigences spécifiques en matière de composition et d’étiquetage.

La commercialisation des produits cosmétiques au sein de l’Union européenne est soumise au règlement (CE) N° 1223/2009.

Et pour la France particulièrement, les produits cosmétiques sont également légiférés par le code de la santé publique (CSP).

Les exigences à l’égard de la personne responsable

La désignation d’une personne responsable est obligatoire afin d’assurer la commercialisation des produits cosmétiques ainsi que le respect des bonnes pratiques de fabrication. Ce responsable pourra être : le fabricantl’importateur, ou le distributeur.

La personne responsable s’engage à :

  • garantir la conformité des produits au règlement européen ;
  • déclarer son produit cosmétique auprès de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) ;
  • notifier rapidement les produits non conformes ;
  • mettre à disposition un dossier d’information pour chaque produit ;
  • communiquer ses effets indésirables graves.

La composition des cosmétiques

La formulation des produits cosmétiques est rigoureusement encadrée par le règlement européen et ses annexes.

La liste des substances interdites est figurée dans l’annexe II. Les substances, colorants, filtres ultraviolets et agents conservateurs autorisés dans la composition des produits cosmétiques sont listés dans l’annexe IIIIVV et VI du Règlement.

Et enfin, les substances classées CMR (Cancérigène, mutagène, reprotoxique) sont mentionnées dans l’article 15 du règlement.

L’Étiquetage

Les informations suivantes doivent figurer sur l’emballage ou l’étiquetage :

  • nom et adresse du fabricant ;
  • durabilité : Lorsqu’un produit cosmétique a une durabilité minimale de 30 mois ou moins, une date de péremption doit être marquée sur le récipient et l’emballage ;
  • précautions d’emploi :Les précautions à observer lors de l’utilisation, telles qu’elles figurent dans les annexes du règlement (CE) n° 1223/2009, doivent être imprimées sur l’étiquette ;
  • code du lot :Le numéro de lot de fabrication ou la référence pour l’identification de la marchandise ;
  • fonction : Celle-ci doit être clairement définie sur l’emballage ;
  • quantité nominale ;
  • déclaration du poids ou du volume du produit ;
  • ingrédients : L’emballage dans lequel le produit cosmétique est fourni doit porter une liste des ingrédients inscrite en langue française et doit être lisible, facilement compréhensible et indélébile selon l’article R.5131-4-III de la CSP.

Les allégations possibles des marques

Les allégations utilisées pour commercialiser les cosmétiques doivent être véridiques. Les allégations commerciales ne doivent pas associer les produits à des propriétés ou des effets que le produit n’a pas réellement, et il doit être possible de prouver toutes les allégations faites.

La conformité juridique

Les produits cosmétiques vendus dans l’UE ne sont jamais approuvés à l’avance. Par conséquent, les allégations indiquant qu’un produit est approuvé par une autorité ne sont pas autorisées.

Par exemple, selon l’annexe III du règlement de l’UE sur les produits cosmétiques, l’utilisation de l’hydroquinone n’est autorisée que dans les ongles artificiels. Les crèmes pour la peau ne doivent pas contenir d’hydroquinone.

La véracité

Si l’on affirme qu’un produit contient du miel, il doit contenir du miel réel et non un arôme de miel. Une allégation ne doit pas fournir d’informations incorrectes ou non pertinentes sur le produit.

Les allégations commerciales doivent être véridiques et ne doivent pas fournir d’informations trompeuses sur la sécurité du produit. Si le produit contient des allergènes potentiels, il ne doit pas être commercialisé comme étant un produit adapté aux personnes souffrant d’allergies cutanées.

Les preuves à l’appui

Il doit être possible de prouver les allégations marketing faites à propos d’un produit cosmétique. Si des données de recherche sont utilisées comme preuve, les résultats doivent être significatifs et des méthodes bien conçues doivent être utilisées pour la recherche. La méthodologie doit être valide, fiable et reproductible. Le côté éthique du produit doit être pris en compte.

L’honnêteté

Par exemple, un fabricant affirme qu’un million de personnes recommandent l’achat du produit X. Ce type d’affirmation n’est pas autorisé si l’affirmation est basée sur un million de produits vendus.

L’équité

Les allégations relatives aux produits cosmétiques doivent être impartiales et ne doivent pas minimiser les produits concurrents ou l’utilisation d’ingrédients légaux. La comparaison des produits de marque différente peut induire les consommateurs en erreur et créer une confusion concernant les produits concurrents.

La prise de décision éclairée

Cette allégation peut être utilisée si son but est de communiquer que le produit convient aux consommateurs qui sont allergiques aux parfums, par exemple. Cela suppose également que le produit ne contient pas de parfums.